Image(s) de l'article [qsds sd s dsdsc d sfds d]
Plus de 300 Femmes Candidates de la ville Province de Kinshasa confortées par la CENI
Cinq grandes communications étaient au rendez-vous lors de l’ouverture officielle de l’atelier de formation des Femmes Candidates. D’abord ce mot de remerciement du secrétaire Exécutif Provincial de la CENI/Kinshasa, madame Anne Marie MUKWAYANZO, qui a reconnu l’importance de cette initiative d’outiller les femmes candidates en oubliant un peu les divergences politiques.

Les remerciements du SEP/Kinshasa se sont ensuite étendus à la présidente d’Africa Femmes Performantes, Madame Patricia SECKE, partenaire à la CENI pour l’organisation de cet atelier. Madame la Ministre provinciale du Genre, Thérèse OLENGA, a félicité elle aussi en son tour la CENI ainsi que les femmes candidates pour l’organisation et la participation nombreuse à cette formation à l’approche du scrutin pour la députation provinciale. Les femmes se doit de s’approprier le processus électoral en vue de changer la donne dans le score.

L’initiatrice de la Campagne d’Accompagnement des Femmes Candidates à savoir le Questeur de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Madame Ngoyi Tshite Wetshi, en charge du suivi du cadre de concertation « Genre et élection », a aussi encouragé en politique pour leur participation et croit ferme à la réussite de cet atelier de haute facture aux envergures inestimables et dont les effets ne manqueront pas de traverser les frontières de la ville province et même du continent.

Les femmes candidates de Kinshasa ayant pris part aux travaux se sont exprimées. A travers une allocution de circonstance, les candidates ont remercié la CENI pour cette initiative et unanimement exigé plus de conditions de sécurité pendant la campagne électorale afin de leur permettre de mieux se déployer, mieux s’exprimer et bien mener leur manifestations électorales. Le Vice-président de la CENI présent à la cérémonie de clôture a rassuré les femmes candidates qu’à l’instar de leurs collègues hommes, les conditions sécuritaires seront bel et bien garanties pour tous les candidats. Il a poursuivi en invitant les candidates femmes à ne pas toujours se laisser écraser par les hommes, surtout dans cette province où la stigmatisation de la femme est très prononcée. Il a appelé les femmes candidates à bien s’informer sur les procédures de vote à tous les niveaux. Insistant spécifiquement sur la cooptation des chefs coutumiers, il a invité les femmes chefs coutumiers à ne pas céder à la pression des hommes et à se battre.