Image(s) de l'article [qsds sd s dsdsc d sfds d]
La contribution de la Communauté internationale attendue
Le Représentant résident du PNUD a indiqué : « A la suite des propos du Vice-premier Ministre et ministre de l’intérieur et du Président de la CENI, je voudrais dire au nom des partenaires de la RDC qui sont désireux d’accompagner le processus électoral, dire ici notre satisfaction sur l’organisation de cette réunion du Comité de Partenariat sur les élections mais également sur le contenu et la teneur des discussions.

Nous avons pris aussi l’occasion de cette rencontre pour réitérer notre désir d’accompagner le processus électoral et saluer la clarté et la transparence des informations que nous ont donné à la fois le Gouvernement et la CENI. Et les partenaires au tour de la table ont posé des questions de savoir quel est l’échéancier, quelles sont les étapes du processus pour qu’eux même puissent revenir auprès de leurs gouvernements respectifs et proposer selon leurs calendriers budgétaires respectifs, les propositions concernant leur appui et les échéanciers de la libération de ses appuis. Nous sommes également appesantis sur le cadre que nous nous sommes donnés en 2013 à accompagner le processus électoral, à savoir le Programme d’Appui au processus électoral, connu sous son acronyme « PACEC » qui a un panier commun de financement dans lequel les partenaires ont pris l’engagement de mettre les ressources.

Nous avons fait l’état de la situation et le constat a été fait qu’il y a un retard dans la libération de ses contributions financières et un appel a été lancé aux partenaires à la fois de libérer leur contribution et également d’explorer d’autres pistes d’accompagnement de la CENI qui ne sont pas nécessairement les pistes d’appui budgétaire mais également d’appui technique aux différents échéances dans l’organisation du processus électoral. Nous sortons de cette réunion avec une note positive et nous pensons que le début des actions concernant la mise en route du processus de révision du fichier électoral serait un message clair à envoyer aux congolais et aux partenaires du pays sur le début du processus électoral et nous nous en félicitons.
»
  • Ambassasdeur des USA : JAMES SWAN