Image(s) de l'article [qsds sd s dsdsc d sfds d]
La CENI consulte les institutions provinciales de la ville Province de Kinshasa.
Le nouveau leadership de la CENI, a poursuivi avec la série de consultations des institutions provinciales débutée à l’Est et au Sud du pays, ce samedi, 13 février 2016, c’était le tour des hautes autorités de la ville province de Kinshasa à être consultées au siège de la CENI, le Président de la CENI, Monsieur Corneille NANGAA YOBELUO a présenté l’état des lieux du processus tout en souhaitant une bonne collaboration entre la CENI et les institutions provinciales en vue de la réussite des opérations électorales dans la ville et en particulier de l’opération de la révision du fichier électoral par la mobilisation de la population kinoise.

Toutes les autorités de la ville ont pris part à cette rencontre avec le Bureau de la CENI

Cette réunion a mis autour d’une table, Corneille NANGAA YOBELUO, Président, Norbert BASENGEZI KATINTIMA, Vice-président, Jean-Pierre KALAMBA MULUMBA, Rapporteur, Onésime KUKATULA FALASH, Rapporteur Adjoint, Pierrette MWENZE KISONGA, Questeur et Micheline BIE, Questeur adjoint pour le compte de la CENI d’une part et ; pour le compte des institutions de la ville province de Kinshasa, le Gouverneur de la ville André KIMBUTA avec son gouvernement provincial, le Président de l’Assemblée Provinciale, Monsieur NSINGI qu’accompagnaient les députés provinciaux et l’Inspecteur Provincial de la Police Nationale Congolaise, le Général KANYAMA ainsi que son adjoint.

Le président de la CENI a voulu les briffer sur l’état des lieux du processus électoral pour leur implication à la réussite des opérations électorales qui pointent à l’horizon dont la révision du fichier électoral dont l’appel d’offre international a été rendu public le 10 février dernier. Des questions pertinentes ont été soulevées parmi lesquelles celles relatives à la faisabilité ou non des élections nationales et provinciales dans quel timing et avec quel moyens financiers. Questions auxquelles le Président NANGAA avait réservé des explications plus pratiques.

Pour lui, le plus important est de commencer avec les opérations préparatoires des élections nationales à savoir la constitution d’un fichier électoral fiable et crédible. Les membres des institutions provinciales de Kinshasa ont noté que le temps presse et qu’il convient d’aller vite à l’essentiel. Surtout que le décaissement des fonds par le Gouvernement a déjà débuté.

A l’issue de la rencontre le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Monsieur André KIMBUTA YANGO a donné ses impressions en ces termes : « je tiens sincèrement à remercier le Président de la CENI pour nous avoir invité, l’exécutif provincial et l’Assemblée provinciale pour nous parler de l’évolution du processus électoral.

Maintenant nous savons qu’est ce qui se passe réellement à la CENI et nous, à notre tour nous allons le transmettre à la population. Il a été clair. Nous avons tous compris le pourquoi de l’élection des Gouverneurs des provinces éclatées. Il nous a expliqué la suite du processus, qui est fonction de certains préalables légaux et financiers. Il nous a dit tout ce qui concerne l’enrôlement et le fichier, pour tout acte qui reste à poser, en 2006 et 2011, il a fallu 17 mois donc nous osons croire qu’en 2016 ; ils ont besoin de ce même délai mais ce délai est réalisable si tout ce qu’il y a comme contraintes soient réalisées. Nous sommes bien armés maintenant pour faire la restitution à la population
».
  • Membres de l'Assemblée provinciale
  • Membres du gouvernorat provincial